Notre historique

Avant d’être une association autonome, PIQUE et PRESSE est un service de l’Association Intermédiaire « ESPOIR MARQUISE ».

 

En 1993-1994, des jeunes filles en fin d’études courtes et des mères de famille prenant souvent le relais par rapport au chômage de leur conjoint, viennent s’inscrire aux permanences d’ESPOIR.

 

Le constat est que les adhérentes manquent de mobilité. Pourtant, pour la plupart, elles ont des compétences de repassage, de couture.

 

Une opportunité s’offre : deux partenaires

-          Le Crédit Agricole

-          Et l’ANPE

souhaitent aider une association à monter un projet favorisant l’insertion d’un public en difficultés.

 

Très vite en 1994, ESPOIR coordonne une formation en lien avec des partenaires. Le local, afin d’implanter ce service est résolu : il sera derrière la bibliothèque, à Marquise. Ce dernier est mis à disposition par la commune de Marquise. Le service PIQUE et PRESSE démarre donc avec les personnes formées.

 

Un groupe de bénévoles se mobilise et met en place un créneau horaire régulier pour réceptionner le travail…

 

Les repasseuses-couturières sont appelées en fonction de celui-ci, sous couvert d’ESPOIR pour leurs salaires.

 

Cet investissement bénévole permet au bout de quelques mois d’embaucher deux salariées à mi-temps avec l’aide des communes de Marquise et Rinxent.

 

En décembre 1998, suite à l’injonction de la DDTE, l’atelier PIQUE ET PRESSE se doit d’exister indépendamment d’ESPOIR. Le repassage et les retouches n’étant pas exécutées au domicile des utilisateurs.

 

L’association PIQUE ET PRESSE & COMPAGNIE est créée. Celle-ci déménage Rue Jean Jaurès à Marquise.

 

Le mot « compagnie » est important.

Lors de l’élaboration des statuts, des conseils éclairés proposent de rédiger des statuts « ouverts » et de permettre ainsi la possibilité de mettre en place d’autres projets repérés sur le terrain tels que :

-          Un vestiaire-brocante,

-          L’aide à la parentalité,

-          L’accompagnement scolaire,

-          La coupe de chiffons coton…

L’acquisition d’une camionnette soulage les bénévoles déménageurs ! Puisque désormais, le vestiaire-brocante rencontre un vif succès : les dons de tout poil affluent.

 

L’Association PIQUE ET PRESSE & Cie pousse les murs ! Les Carrières du Boulonnais mettent à disposition un local de stockage. L’achat de modules permet de développer ces projets.

 

L’association est bientôt reconnue d’intérêt général ; elle peut ainsi émettre des reçus fiscaux au bénéfice des donateurs.

 

Quatre mi-temps et deux temps complets sont concrétisés.

 

Tout au long de cette aventure, des bénévoles, des entreprises, des banques, des fondations, des communes ont été des partenaires agissants et précieux. Des compétences ont uni leur force pour faire progresser PIQUE ET PRESSE. Que chacun soit ici reconnu et remercié.